Courbe de réponse cible (target)

Lors de l’égalisation du couple enceinte/pièce, la question de la courbe cible se pose : toujours légèrement descendante mais pourquoi et de combien ?

Pourquoi  : la courbe de l’enceinte est idéalement plate si on mesure le champ direct. Mais comme sa directivité tend à croître avec la fréquence et que l’amortissement de la pièce augmente (le temps de réverbération décroit généralement avec la fréquence), une mesure prenant en compte le champ direct et le champ diffus aura forcément une courbe descendante. Plus on inclut du champ diffus dans la mesure, plus la courbe sera descendante. Une courbe "idéale", si elle existe, dépendra ainsi de la façon de mesurer.

Si l’on se base sur les pentes approximative suggérées par S. Olive, A Multiple Regression Model for Predicting Loudspeaker Preference Using Objective Measurements: Part II – development of the Model, AES paper 6190, on peut créer le tableau suivant :

R+D gate time REW IR window usage courbe utile pente baisse à 10kHz
9 5 1000Hz-20kHz 1/6e d’octave 0.2dB/oct -0.7dB / 1kHz
45 30 200Hz-20kHz 1/6e d’octave 1dB/oct -5.5dB / 200Hz
>200 >150 20Hz-20kHz 1/3e d’octave 1.5dB/oct -8dB / 200Hz

Les pentes sont reprises du document cité mais le reste, incluant les erreurs, est de ma faute.

A noter que le temps de "gating" de R+D et  l’IR Window de REW ne correspondent pas.

Pour estimer une courbe se rapprochant de la résolution de l’oreille, on peut regarder les courbes au 1/6e d’octave entre 2kHz et 20kHz, au 1/3 d’octave de 200Hz à 2000Hz et 1/2 octave sous 200Hz. Pour l’égalisation paramétrique, il vaut mieux vérifier avec des résolutions meilleures (jusqu’au 1/12e d’octave)

Il existe évidemment d’autres méthodes pour estimer la pente "target" idéale : par exemple D. Sbragion utilise une courbe "psychoacoustic target"  basée sur l’enveloppe spectrale dans la version 3 de DRC. Le logiciel R+D de D. Plumb propose une courbe "psychoacoustic response" qui est droite pour la méthode de calcul utilisée par ce logiciel.

Note complémentaire

après réflexion et calculs, il manque plusieurs paramètres qui influencent cette valeur de pente "idéale" :

- volume de la pièce et amortissement

- distance aux enceintes

- directivité des enceintes selon la fréquence

Tous ces paramètres influent sur le rapport champ direct/champ diffus au point d’écoute et donc sur la courbe mesurée à ce point.  J’ai fait une page pour calculer cette valeur.

Leave a Reply