La fréquence venue de nulle part

Dans diyaudio, il y a, de temps en temps, une discussion qui sort d’un lot généralement médiocre. Très récemment une petite friction intéressante entre Earl Geddes , xpert et john K, ici http://www.diyaudio.com/forums/showthread.php?s=&threadid=134568&perpage=25&pagenumber=44

En deux mots : une pièce ayant un mode propre à 51Hz est excitée par un signal à 49Hz. Geddes dit que si on coupe le signal, le signal décroissant passe de 49Hz à 51Hz, càd que le trainage n’est pas à la fréquence du signal excitant mais à la fréquence du mode de salle. Grand émoi ! un hp combiné à une salle est un système linéaire donc ce système ne peut pas inventer une fréquence non excitée ! L’astuce c’est que pour couper instantanément un signal sinusoidal à 49Hz, il faut forcément introduire un signal qui a un spectre large (comme un signal qui passe de 1 à 0 instantanément) et qui comprend ainsi du 51hz, entre autres. Comme on parle d’un système peu amorti, ce signal de coupure suffit à exciter le 51Hz, CQFD….

Dans ces discussions, Geddes n’est pas toujours très diplomate. Il avait raison mais je ne suis pas tout à fait sûr qu’il en avait l’explication exacte (il a cité http://www.gedlee.com/downloads/morse_pg429.pdf). Faudra quand même que j’achète les bouquins de Morse….

Leave a Reply