Ecoute comparative de système de correction enceinte/salle

Sean Olive a présenté une écoute comparative de différents système de correction : Audissey, Harman, Lyngdorf, Anthem sur une B&W 802N avec sub JBL.
Parmi Audissey, Lyngdorf et Anthem, 2 dégradent la qualité sonore : l’écoute est alors moins bonne que sans correction ! Ces corrections ayant été faites selon les préconisations et les logiciels fournis avec les matériels.

le site : http://seanolive.blogspot.com/
le powerpoint de la présentation : http://docs.google.com/fileview?id=0B97zTRsdcJTfY2U4ODhiZmUtNDEyNC00ZDcyLWEzZTAtMGJiODQ1ZTUxMGQ4&hl=en
Au passage, la 802N est égratignée par ses problèmes de rupture de directivité vers 300 et 2500Hz où les courbes de réponse dans l’axe et en puissance (dans 4Pi) divergent notablement. Mais c’est aussi pour cela que ce modèle a été choisi : pour voir si les différents systèmes permettent une correction efficace de ces défauts.
Un point intéressant est que la correction la plus efficace, dans ce cas, est une correction moyennée sur 6 emplacements proches et ressemble à une correction de la réponse en puissance. Ce qui est plausible dans ce cas car la pièce en question est elle-même homogène et particulièrement bien traitée.

En résumé, même dans une bonne pièce et avec des enceintes très correctes, l’ajout d’une correction peut être efficace : la note d’écoute de 3.66 sans traitement passe à 6.95 sur 8 avec la correction préférée. Mais il faut que la correction soit bien faite, ce qui demande une certaine compétence  Smiley

 

Une remarque : avec mon calculateur target calculator , et en utilisant les données du papier de S. Olive (dimensions 6.4 x 7.3 x 2.8m, distance 2.9m, Tr à 100 et 10kHz : 0.45 et 0.4, DI à 100 et 10kHz : 2 et 9), on obtient une différence de 4.6dB entre 100Hz et 10kHz. Pas loin des 6dB mesurés sur la courbe de correction "optimale" du document ! C’est pas beau ça ? Smiley

Deux choses me gênent un peu : les mesures ne sont moyennées que sur 6 positions d’après Sean Olive. Mais avec 6 positions, les artéfacts de mesure ne sont pas vraiment éliminées, surtout si les positions sont très proches, comme indiqué. Deuxième point, les corrections "optimales" de cet article sont proches d’une correction type PIR ou "power response". Mais comme la pièce semble très bien traitée et que les enceintes sont relativement bonnes, y aurait-il vraiment une différence avec une correction du son direct seul dans ce cas ?

 

One Response to “ Ecoute comparative de système de correction enceinte/salle ”

  1. Toph92 Says:

    Génial ce blog/site, plein d’articles très intéressants et pas un commentaire ! Vide, personne.
    … manques quelques Bourgogne dans la liste de vins (et un bon cognac aussi !)
    Bonne continuation :)

Leave a Reply